Cuba, Dubaï et Israël misent sur le tourisme vaccinal pour attirer leurs visiteurs

Se faire vacciner tout en profitant de vacances à la plage ? Si l’idée est pour le moins surprenante, c’est pourtant l’option envisagée à Cuba, où le tourisme constitue l’un des secteurs économiques les plus importants du pays. Dubaï, ou encore Israël ne sont pas en reste et pourraient également miser sur le tourisme vaccinal pour attirer leurs visiteurs.

Le tourisme vaccinal pourrait-il bientôt entrer dans les mœurs à travers le monde ? Si vous étiez jusqu’ici habitués au All inclusive en France, ne soyez pas surpris de découvrir prochainement une formule d’un tout autre genre, notamment à Cuba, où la crise du coronavirus a fait chuter de quatre à un million le nombre de visiteurs.

Le « All inclusive vaccinal » gagne Cuba

Si pour le moment, seuls quatre vaccins cubains sont encore en phase de test, le plus avancé, Soberana 2, pourrait être injecté à toute la population cubaine d’ici l’été. Les touristes qui se rendront sur l’île pourront alors en bénéficier. D’ores et déjà, le pays a fait du vaccin un argument de vente pour attirer ses prochains visiteurs, notamment à travers un spot publicitaire à l’attention des hispanophones d’Amérique latine.

« Vacances vaccination » à Dubaï

L’idée d’un tourisme vaccinal ne s’arrête pourtant pas aux frontières de l’île des Caraïbes et est aussi envisagée dans d’autres destinations comme à Dubaï. La conciergerie Knightsbridge, un cercle privé de Londres, aurait ainsi récemment proposé à ses membres des « vacances vaccination » comprenant : vol en première classe, hébergement et double dose de vaccin. « Nous sommes les pionniers de ce tourisme vaccinal de luxe. Vous partez quelques semaines dans une villa au soleil. Puis vous avez vos deux injections, votre certificat et vous pouvez repartir », aurait notamment expliqué Stuart McNeil, son fondateur, au Telegraph.

Facilité de voyage en Israël pour les vaccinés

En Israël, le pays évoque plutôt une facilité de voyage pour les personnes présentant une preuve de vaccination. Ainsi, le 8 février 2021, le pays a signé un accord touristique avec la Grèce pour la mise en place d’un passeport vaccinal. Ce dernier permettant à leurs citoyens respectifs vaccinés, de voyager sans restriction dans les deux pays, sans quarantaine au retour.

Un tourisme qui fait débat

Ce genre de tourisme pose pourtant de sérieux problèmes éthiques, véhiculant l’idée que le vaccin devient un produit de luxe. En Floride, la gratuité du vaccin pour les plus de 65 ans a ainsi provoqué un afflux d’Américains venant d’autres États et même de l’étranger pour se faire vacciner le temps d’un weekend. Face à une vague d’indignation, le vaccin est depuis réservé aux résidents permanents.

Si le tourisme médical, qui attire chaque année des millions de personnes dans d’autres pays pour se faire traiter n’est pas nouveau, le tourisme vaccinal n’a quant à lui pas fini de faire débat.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.